Escapade à l’abbaye du Thoronet

L’abbaye du Thoronet est, avec Silvacane (Bouches-du-Rhône) et Sénanque (Vaucluse), l’une des trois abbayes cisterciennes de Provence. 

Celle-ci a été construite entre 1160 et 1230. Elle commence à décliner à partir du XVème siècle et à la révolution, il ne reste plus que 7 moines et l’abbaye est vendue comme bien national. L’abbaye est rachetée par l’état en 1854 et sous l’impulsion de Prosper Mérimée, elle est restaurée à partir de 1873.

Voici une série de comparatifs entre des cartes du début du XXème siècle et ma visite du site en 2019.

Vue Générale.
L’abbaye du Thoronet est située sur le territoire du village de ce nom, à quelques kilomètres de Lorgues, entre les villages de Carcès et Cabasse. C’est un superbe monument historique du XIIème siècle et un des plus beaux que possède la Provence.

La Grande Nef de l’Eglise.
Le plan de l’Eglise, particulier à l’ordre de Citaux, est une croix latine ornée de trois nefs coupées par un transept et cinq absides. Le style, où les ornements appartiennent encore au roman et où l’égide commence à succéder au plein cintre, est celui de la transition.

Le Cloître.
Les décorations des galeries sur le préau se composent, de séries d’arcades retombant sur des piliers trapus, séparés par des massifs formant contrefort. Ces colonnes, au nombre de vingt-neuf, sont des monolithes ayant 0 m. 50 sur leur face et 1 m. 50 d’épaisseur. Les arcades ajourées sont assez basses et les chapiteaux des colonnes peu sculptés.

La Salle Capitulaire.
La salle capitulaire ou salle du chapitre servait de réunion aux moines. Une porte à double voussures, une cintrée et l’autre ogivale donne accès, une cintrée et l’autre ogivale donne accès à cette pièce, qui est éclairée par deux larges fenêtres dont le tympan repose sur deux colonnes finement travaillées ; la voûte est soutenue par deux magnifiques piliers bas et trapus et décorés de chapitaux remarquables.

Cave de l’abbaye.
Cave voûtée à l’abri de toute variation de température idéale pour la bonne conservation du vin.

Entrée des cuves.
Le terroir de l’Abbaye du Thoronet s’étendait jusqu’au Golfe de Grimaud. Il consistait en vallées et collines que l’on défrichaient des tous côtés. L’Abbaye avait sur la dîme du petit village de Roquebrune 700 livres de rentes, elle jouissait aussi d’une taxe sur les prieurés de Sainte-Maxime de la Mourre, près de la Garde-Freinet.

En savoir plus:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.